Le château d’Angers

Aujourd’hui l’un des sites touristiques les plus visités du Maine-et-Loire, le château des Ducs d’Anjou domine la ville d’Angers.

Un emplacement depuis longtemps occupé

Le château d’Angers a été construit au XIIIème siècle sur un éperon rocheux de 47m de haut, dominant la Maine. Position défensive stratégique, cet emplacement est occupé par les hommes depuis le néolithique.

En effet, un cairn composé de 4 à 5 chambres funéraires est retrouvé en 1997 sous les vestiges de l’ancien château comtal. Cette découverte démontre que l’emplacement était occupé dès 4500 av. J.C.

L’éperon rocheux a ensuite servi de forteresse gauloise (un oppidum) à la tribu des Andécaves aux alentours de 80-70 av. J.C.

angers chateau ducs d'anjour

Crédit photo : Raymond Douret

Palais Comtal

En 851, les comtes d’Anjou s’installent stratégiquement sur la colline, surplombant ainsi la Maine en prévision des attaques des normands et bretons, fréquentes à l’époque. Une fois la période de troubles terminée, la construction du palais comtal débute.

Au XIIème siècle, le palais tombe entre les mains de la dynastie des Plantagenêts. Aux alentours de 1131, il subit un important incendie, puis est reconstruit et agrandi avant de tomber en désuétude.

Forteresse imprenable du royaume de France

En 1230, le palais comtal s’agrandi pour devenir une forteresse, telle que nous la connaissons aujourd’hui, sous l’ordre de Blanche de Castille. Étendue sur 2,5ha, la forteresse royale mis 12 années à être érigée avec ses 800 mètres de murailles et ses 17 tours. Louis IX, mari de Blanche de Castille, décida d’encercler la ville d’une enceinte, pour protéger la population.

Demeure du fameux roi René d’Anjou

C’est en 1409 que le célèbre René d’Anjou vit le jour dans l’enceinte du château. Quelques années plus tard, René entre en conflit avec son neveu Louis XI, roi de France, à propos de l’héritage du duché. En 1474, le château passe aux mains de l’autorité royale.

En 1562, il est décidé d’adapter le château aux nouvelles techniques de guerres. Vont alors s’en suivre de nombreux travaux de construction et d’aménagement (terrasses d’artillerie, bastion avancé, fossés élargis, etc.).

Lors des guerres de religions, en 1585, Henri III ordonne de détruire le château afin d’éviter qu’il ne tombe entre les mains des ennemis. Finalement, le couronnement étant abattu, seul la partie haute des tours du château eu le temps d’être détruite.

Un château devenu prison

En 1648, les bourgeois d’Angers se révoltent contre le gouverneur et le château est utilisé comme prison. Arrêté par D’Artagnan, Nicolas Fouquet, le surintendant du roi, y séjourna 3 semaines. En effet, on le soupçonne d’avoir détourné 12 millions de livres au Trésor Royal.

De la Révolution à nos jours

Pendant la révolution et les guerres de Vendée, le château est de nouveau utilisé comme prison.

Puis, en 1857, le Conseil Général devient propriétaire du château. C’est en 1875 qu’il est classé Monument historique.

Durant la seconde guerre mondiale, le château d’Angers est occupé par les allemands puis bombardé à 6 reprises. Les dégâts sont importants et dès 1945 la reconstruction débute et de nouveaux aménagements sont réalisés pour donner vie au château tel qu’il est aujourd’hui.

L’architecture

D’extérieur, on remarque une architecture dédiée à un usage militaire (construit sous Louis XI) qui contraste avec un intérieur rappelant une demeure résidentielle (aménagé sous Louis I d’Anjou et le Roi René).

La Tapisserie de l’Apocalypse

En 1375, le duc Louis Ier d’Anjou commande une œuvre monumentale : la tapisserie de l’Apocalypse. Il s’agit du plus important ensemble de tapisseries médiévales au monde.

Initialement haute de 4,50m et longue de 140m, l’œuvre traite de l’Apocalypse de Saint Jean. Véritable prouesse technique, cette tapisserie est un témoin de l’art pictural au Moyen-âge.

100m de la tapisserie de l’Apocalypse sont conservés et visibles actuellement dans le château.

De magnifiques jardins

Dans l’enceinte et à l’extérieur du château (au niveau des anciens fossés) se trouvent de magnifiques jardins. Passionnés d’horticulture, la plupart de ces jardins ont été réalisé par le Roi René qui voulait faire de l’Anjou, le « Jardin de la France ».

 

Le château d’Angers est un site touristique particulièrement intéressant à visiter puisqu’il offre une vue globale sur le passé de la région. Des vestiges archéologiques au château ducal en passant par la forteresse royale, visitez ce monument médiéval au passé historique riche.

Se rendre au Château d’Angers

Au départ de l’hôtel Le Cormier 9, prenez l’A87 à destination d’Angers et quittez l’autoroute à la sortie 20 (Angers-Centre/Angers-Sud).

Poursuivez sur la N260, puis continuer tout droit sur l’avenue de Lattre de Tassigny jusqu’au bord de Maine.

Le château se trouvera alors sur votre droite.

Menu